BENJAMIN GUYOT

CRÉATION 2021

D’après le roman de CHRISTIAN BOBIN

En mai 2020, la comédienne Fleure de Vanssay a sollicité Benjamin Guyot pour la réalisation d’un seule-en-scène adapté du roman de Christian Bobin La Folle Allure. La compagnie Public Aléa a décidé de porter la production de ce projet. Voici ce qu’en disent Fleure de Vanssay et Benjamin Guyot:

 

« La Folle Allure est une philosophie de vie sur la liberté. Liberté d’être et d'aimer.

Ce texte, léger en apparence, est composé comme une Fugue de Bach : les thèmes se superposent,

se répondent et les détails sont parsemés, rendant ainsi l'oeuvre de Christian Bobin riche de multiples compréhensions, propres à chacun.

J'ai voulu adapter ce roman au théâtre car une envie de poésie et de retour à l'imaginaire de l'enfance s’imposait à moi.

La force de Christian Bobin est de réussir à aborder des thèmes graves tout en maintenant le lecteur dans une certaine exaltation de la vie. Comme l'enfant qui maintient sa vitalité coûte que coûte.

J'ai d'abord rencontré Benjamin Guyot en partageant avec lui un goût pour l' underground. Il m'est alors venu l'idée de travailler avec lui sur ce texte qui défend une vie sauvage et débridée, et de tenter d'associer nos univers subversifs à la poésie contemplative de Bobin. »

Fleure de Vanssay

 

 

« Après que Fleure de Vanssay m’ait proposé de participer à la réalisation de son projet sur La Folle Allure de Christian Bobin, trois directions ont inspiré et nourri mon désir de mise en scène:

La langue du texte de Bobin, sa richesse poétique, sa force d’évocation et son humour ouvrent un vaste champs d’exploration sur l’oralité et l’incarnation, et place le jeu d’actrice et sa conduite au coeur du processus de création.

La musicalité, présente aussi bien dans la structure du texte que dans son contenu (y sont convoqués Bach, un peu Mozart, et les Beatles), invite à donner une fonction essentielle à la musique, qu’elle soit diffusée ou directement interprétée sur scène, fonction qui ne soit pas qu’ornementale mais structurante et porteuse de sens.

Et enfin, le lieu qui a accueilli les premières répétitions, un studio de danse au sol et au murs blancs percé de deux vastes ouvertures offrant une folle liberté à la lumière du jour, et équipé d’un simple mobilier, orientent nos réflexions sur la construction d’une scénographie qui, dans son dépouillement, servira d’esquisse à l’imaginaire pour les nombreux espaces évoqués dans le texte.»

Benjamin Guyot

GÉNÉRIQUE 

Texte Christian Bobin

Mise en scène et scénographie Benjamin Guyot

Lumières en cours

 

Avec Fleure de Vanssay

 

Production Public Aléa

Coproduction Centre Culturel Juliette Drouet - Fougères, Centre Culturel Jovence - Louvigné-du-désert

 

Co-réalisation Les Déchargeurs - Paris

 

Résidences de création Le Centquatre - Paris, Centre Culturel Jovence - Louvigné-du-désert, Centre Culturel Fougères Agglomération, Théâtre Transversal - Avignon

 

Avec le soutien du CENTQUATRE - PARIS

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.